.
.

Le triomphe de la vérité

.

RAPPORTS PARLEMENT-EXECUTIF: 24 députés interpellent le gouvernement


Mathurin NAGO, Président de l'Assemblée Nationale  Les dernières déclarations du préfet des départements du Borgou et de l’Alibori inquiètent les députés. C’est pourquoi, 24 d’entre eux viennent d’interpeller le gouvernement à travers une question d’actualité datée du 28 février 2008 et déposée au secrétariat administratif de l’Assemblée nationale le mardi 26 février dernier. Par cette question d’actualité, les députés signataires exigent que le gouvernement vienne expliquer à la représentation nationale, les raisons et motifs de telles déclarations qui non seulement portent entorse aux principes démocratiques et jettent du discrédit sur la démocratie béninoise, pourtant appréciée par tout ailleurs mais aussi, constituent une menace grave sur les libertés d’expression et d’opinion des citoyens surtout des hommes politiques. 
Hugues E. Patinvoh

Question d’actualité

Au cours d’une déclaration de presse, déclaration relayée par le quotidien « La Presse du jour » dans sa parution du lundi 25 février 2008, le Préfet des départements du Borgou et de l’Alibori a tenu des propos dont l’essentiel se résume en ces termes :
« €¦ Depuis environ deux semaines, certains hommes politiques en quête de publicité rencontre les populations et tiennent des propos désobligeants et tendancieux de nature à semer des troubles en leur sein invectivant même le chef de l’Etat€¦ ». Il poursuit en affirmant que : « je me ferai entendre€¦ ». Quand on sait que les textes de la République reconnaissent aux partis politiques le droit à l’animation de la vie politique nationale, les propos de ce représentant de l’Etat central inquiètent et sont de nature à intimider tant les populations que les hommes politiques qu’ils qualifient des « aventuriers marchands d’illusions ». Les signataires de la présente question, demandent au gouvernement de bien vouloir donner à la représentation nationale, les éléments d’information quant aux mesures prises pour assurer la sécurité de la population en général et des hommes politiques en particulier en cette veille des élections communales et municipales.
                 Fait à Porto-Novo, le 28 février 2008

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *