.
.

Le triomphe de la vérité

.

BENIN: Les Elections locales reportées au 13 avril prochain


Pascal Todjinou,  Président de la Cena 2008    Prévues pour le 17 Février 2008 par le gouvernement béninois à la suite de la convocation pour le corps électoral à cette date, les élections communales et locales sont repoussées pour le 13 avril prochain. C’est sur proposition des membres de la Commission Electorale Nationale Autonome (Cena)  que le gouvernement réuni en conseil extraordinaire a décidé d’homologuer ce nouveau calendrier. sans nul doute, ce conseil des ministres sera succédé par la reconvocation du corps électoral par le Chef de l’Etat le dr Boni Yayi.

La Cena fausse le jeu des hommes politiques

Les incertitudes de positionnement et débauche de moyens à nouveau relancés

Ils ont cru être à bout du chemin de croix avec l’espoir que les élections communales et locales se tiendront ce 17 février 2008 comme annoncées par le gouvernement à travers la convocation du corps électoral. Les tractations nocturnes et les intrigues politiciennes sur fond de débauches financières aux communautés électorales pour la mobilisation des électeurs et le positionnement sur les listes sont loin d’être à leur terme pour le compte des prochaines élections municipales et locales. Le jeu plein de stress vient d’être à nouveau relancé avec la proposition de report des élections faite par la Commission électorale nationale autonome (Cena) et validée par le conseil extraordinaire des ministres. Ainsi les élections locales se tiendront en République du Bénin le 13 avril 2008, soit près de 2 mois de prorogation suivant la première convocation du corps électoral.
Et déjà dans les états majors des partis et alliances de partis, les cartes sont redistribuées. Tout le travail préalable pour les positionnements est remis à plat et les tractations vont bon train. Les premiers ou têtes de liste d’entre temps sont actuellement les plus incertains à sauvegarder leur poste ou même leur maintien sur la liste. A la base, les injections financières dans le rang des électeurs, sont des investissements politiques mal calculés et inutiles pour avoir des valeurs ajoutées électorales. Il faudra s’attendre dans le rang des politiciens à investir doublement pour conserver les électeurs acquis durant encore les sept bonnes semaines de prorogation. « C’est un jeu ennuyeux », confie un politicien qui apprécie ce report des élections locales.
Médard GANDONOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page