.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gestion du pouvoir d’Etat: Des députés de la mouvance lchent Boni Yayi


Le Président Boni YayiLe Président Boni Yayi   Du plomb dans l’aile du changement. Dr Boni Yayi a désormais le dos au mur pour mettre en Å“uvre sa politique de Changement en faveur du Bénin. Et pour cause, 13 députés qui l’ont aidé à contrôler l’Assemblée nationale viennent de prendre définitivement leur distance avec le chef du gouvernement qu’ils accusent de ne pas respecter ses engagements.

On le pressentait depuis quelques jours, le groupe des treize (13) députés en rupture de ban avec le camp présidentiel a désormais posé les jalons de leur divorce avec le Chef de la mouvance présidentielle, le Dr Boni Yayi. Cette position a été fermement confortée par la bataille que vient de remporter avec d’autres composantes ce groupe composé des députés issus des partis Upr, Fe, Pdps, Cbe, Undp et Ar lors de la mise en place du bureau de la Commission Electorale Nationale Autonome (Cena) 2008.

En effet, se désolidarisant de la majorité dont elle est une émanation, le Groupe des 13 a opté pour le choix fait par la minorité plutôt que celui dicté par les partisans de Boni Yayi et favoriser l’attribution des postes de l’institution à des adversaires de la majorité. Ainsi, la rencontre initiée par le chef de l’Etat pour ramener ses alliés d’hier dans son camp n’a pas porté leurs fruits et tout porte à croire qu’après ce revers, le camp présidentiel doit désormais s’attendre à une farouche opposition de la part de ces députés qui constituaient jusqu’à une période récente encore les principaux alliés du premier magistrat béninois.  Le contrôle de l’Assemblée Nationale, jusque là chasse gardée de la majorité, est ainsi remise en question après cette rupture déguisée. Selon les observateurs avertis de la scène politique, le plus dur commence maintenant pour le Dr Boni Yayi. Cela est d’autant plus vrai selon eux que le chantre du Changement devra désormais apprendre à se heurter à une véritable opposition et ses partisans à chercher avant la prise de toute décision l’adhésion des autres composantes de l’institution parlementaire. Pour eux, le chef de l’Etat a désormais le dos au mur pour mettre en Å“uvre sa politique de Changement en faveur du Bénin.
Wandji A.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *