.
.

Le triomphe de la vérité

.

CRITIQUE DE FILM Amma, les Aveugles de Dakar: Exister pour rappeler aux autres, Dieu


Critique de cinema: Amma, les Aveugles de Dakar,

Mamadou Sellou Diallo 

   La mendicité, fait social dans les capitales africaines. Trop souvent les politiques d’État s’en préoccupent pour mieux l’occulter. La caméra de Mamadou Sellou Diallo s’en saisit€¦

Au cÅ“ur de la ville de Dakar, le phénomène a attrapé une dimension préoccupante aussi grande que la vue panoramique qui servira au réalisateur dans les premiers plans du film documentaire Amma, les aveugles de Dakar consacré 52 minutes durant au fait de société que constitue la mendicité. Réalisé en avril 2006, ce film tourné au coeur de la ville de Dakar dans une des capitales les plus concernées par le phénomène de mendicité et qui s’est révélée très féconde en inspiration aux cinéastes et écrivains tels que Cheik Aminata Sow Fall dans «La grève des battù», vient après le court métrage Autre présage (2003) du réalisateur Sellou Diallo.

Dakar sous la confusion sonore des prêches musulmanes, le brouhaha quotidien de Dakar en activité et le chÅ“ur retentissant des hymnes de mendicité des «Amma» c’est-à-dire les mendiants, ce portrait nous embarque dans les méandres d’un fait social que la société se refuse de comprendre et d’accepter. Il faudra bien entendre la perception de Sellou Diallo pour s’en faire une autre opinion. La voix off du commentaire, lourde et imposante, oblige bien le spectateur à embarquer avec le réalisateur. La vie des mendiants ne doit pas se limiter aux présomptions et aux préjugés. Il faudra s’immerger dans leur passé, leur foyer, leur famille, leur possibilité de survie €¦ «C’est dur d’être mendiant€¦», dira une mère non voyante, l’un des personnages principaux de ce documentaire.Sellou Diallo va se confondre à ces êtres particuliers qui permettent à de millions de Sénégalais croyants, par leur simple présence dans les rues, dans les gares, devant les mosquées de se rappeler de Dieu dans leur vie. Une organisation. Une stratégie : mieux choisir les points rentables de la ville, s’armer des meilleures mélodies pour mieux impressionner €¦

Avant Sellou Diallo, on croyait à un monde de facilités et de paresse. Et pourtant c’est tout un combat pour la vie qui exige quelques fois des aptitudes.Le réalisateur va totalement prendre fait et cause pour ces êtres au point de leur prêter ses armes cinématographiques pour convaincre l’opinion et même se valoriser. Quand la camera du réalisateur tourne son regard vers le ciel comme les yeux de ces non voyants, pour filmer les mendiants au travail, il transforme forcément ses plans en de véritables instruments de valorisations des «Amma» qui s’affirment dès lors à l’écran avec des silhouettes imposantes et impressionnantes€¦ Paradoxe dans une société où ils sont perçus avec une vue méprisante ! Il a donné la possibilité aux « professionnels de la mendicité» comme le revendique un non voyant le patriarche Mawdo, personnage principal du film, de justifier leur existence dans la société. Et il n’y a pas mieux que ceux-ci pour expliquer le processus pour devenir mendiant.

Ce documentaire a permis de rappeler aux consciences collectives et individuelles que leur «sort c’est de rappeler la présence de Dieu». Et quand on demande «que cherchent-ils dans le ciel, ces aveugles?», il se trouve un qui répond «nous cherchons Dieu».À la suite de la conclusion du commentaire de ce film qui, d’une intonation assurée, soulignait que «le vrai regard vient des yeux de l’me», les mendiants africains peuvent se réjouir d’avoir en la personne de Sellou Diallo, un défenseur déclaré.Mais il ne doit pas tout de même ignorer l’évidence que le film documentaire Amma, les aveugles de Dakar s’est bien passé des réactions de leurs détracteurs ou des partisans de leur internement pur et simple. Et donc, l’écran les a sûrement socialement rétablis mais qu’en sera-t-il de la réelle vie quotidienne ? Le questionnement est tout entier.

Médard GANDONOU
Article disponible sur le site du cinema africain www.africine.org

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *