.
.

Le triomphe de la vérité

.

NOMINATION D’UN PORTE PAROLE DE LA PRESIDENCE: Me Lionel Agbo, l’autre « Gaston Zossou » de Boni Yayi


LIonel AGBO, Porte Parole de la Présidence de la RépubliqueProbable conflit d’attribution entre le ministre Hountondji et Lionel Agbo

Me Lionel Agbo sera désormais la « Voix » de la Présidence de la république. Sur proposition du Chef de l’Etat au dernier conseil des ministres, il est nommé Conseiller Spécial du Président de la République Porte Parole de la présidence. Désormais on entendra à travers Me Lionel Agbo, la voix du Chef de l’Etat le Dr Boni Yayi.
 Le choix d’un homme disert, persuasif et convaincant, de surcroît engagé pour toutes les causes qu’il défend, amène à faire un paradigme  avec la nomination du ministre Gaston Zossou dans le gouvernement du général Mathieu Kérékou entant que Porte parole du gouvernement. Lionel Agbo comme Gaston Zossou dans la machine Kérékou, c’est un instrument redoutable pour toute velléité de contradiction aux actions du Chef de l’Etat. L’opposition peinera sous le poids des argumentaires et de l’éloquence d’un Avocat aux usages formatés par la passion de sa profession. Yayi Boni manipulera l’opinion nationale et internationale avec cet instrument comme le général Mathieu Kérékou a eu à le faire par Gaston Zossou. Tel « Zossou »  bon à tout faire, Me Agbo sera sur tous les fronts. Il défendra son maître contre ses détracteurs dans le dossier de lutte contre la corruption, la gratuité de l’enseignement maternel et primaire, le coton, la gratuité des soins primaires, la levée d’immunité des députés€¦
Sans nul doute, il sait plus que quiconque que cette nomination est pour réduire sa cote de popularité d’autant plus que chaque fois qu’il défendra son Chef, il le fera contre une frange de la population fut-elle l’opposition, une classe socioprofessionnelle aux intérêts restreints par une décision du Président etc. 

ALEXANDRE HOUNTONDJI REDUIT A LA PORTION CONGRUE
Le titre de Porte Parole du gouvernement porté par le ministre Alexandre Hountondji sera limité à la lecture des communiqués du gouvernement. La décision de nomination d’un Conseiller spécial Porte parole de la Présidence en la personne de Me Lionel Agbo est l’expression de la non satisfaction du Chef de l’Etat le Dr Boni Yayi au regard du type de communication qu’il souhaite pour ses actions. Cet acte est un désaveu de fait des attributs d’un ministre qui n’a pas su prendre des initiatives lorsque l’opposition montait au créneau pour soulever les failles du pouvoir, lorsque les magistrats, Notaires et huissiers vouaient aux gémonies l’Exécutif suite à sa décision de suspension des décisions de Justice relatives aux démolitions des habitations€¦
Pour ne pas expressément arracher le portefeuille de « la Voix de l’Exécutif » au ministre Hountondji, le Conseil feint de faire un distinguo entre le Porte parole de la Présidence et du gouvernement alors que le type de régime qu’impose la Constitution Béninoise du 11 décembre 1990 fait du Président de la République, le Chef du gouvernement donc membre du gouvernement. Et voilà qu’à côté d’un Porte Parole du gouvernement, l’on nomme un Porte Parole de la Présidence ! Lionel Agbo avec cet attribut est le délégataire de la voix du Chef de l’Etat et de ce fait vide le contenu de cet attribut encore pendant dans la dénomination du ministère de Alexandre Hountondji.

Médard GANDONOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *