.
.

Le triomphe de la vérité

.

NOUVEAU GOUVERNEMENT DE BONI YAYI: Le coton, encore source d’un nouveau remaniement


Et de deux pour la Sonapra. Elle vient de provoquer voire même obliger une seconde fois à un remaniement technique du gouvernement. La 1ère fois, ce fût au sujet de l’échec de la premère campagne du coton sous l’ère du changement. Ceci avait obligé le président Boni Yayi à sanctionner la légèreté en limogeant le ministre d’alors M. Gaston Dossouhoui. Cette fois ci, la Sonapra a encore frappé. Elle a frappé dur car à cause d’elle, le Dr Boni Yayi s’est senti obligé de prendre ses responsabilité. Dans ce cas précis, la sanction n’a pas tardé à tomber. Le chef de l’Etat n’a pas pardonné la manière avec laquelle le dossier de la privatisation des outils industriels de la sonapra. Il a alors tapé du point sur la table en limogeant le ministre du Budget qui restait jusque-là le seul ministre de M. Patrice Talon au gouvernement. Aussi, Comme si cela ne suffisait pas, le président de la République reprend au ministre Koukpaki le département de l’économie. Il lui enlève donc une partie de ses prérogatives qui lui permettaient d’être au contact du dossier. Ceci reste une sévère sanction pour le ministre d’Etat Pascal Irénée Koukpaki dont le départ avait commencé à être agité depuis peu. Mais on a préféré le maintenir et le dessaisir du dossier de la Sonapra. C’est dire donc l’attachement du président Boni Yayi au secteur du coton au point où aucune erreur sur toute la  chaîne cotonnière n’est laissée impunie.
Arsène OTCHOUN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *