.
.

Le triomphe de la vérité

.

PRODUCTION LITTERAIRE ET SCIENTIFIQUE: Les Editions Tundé lancent six nouveaux livres


Les Editions Tundé ont procédé vendredi 26 octobre dernier au lancement de cinq nouveaux ouvrages. La cérémonie de lancement a eu lieu à la salle de Conférences de Chant d’oiseau en présence des auteurs des six ouvrages et de différentes personnalités parmi lesquelles l’ancien ministre et ancien président de l’Assemblée nationale, Bruno Amoussou.
Au podium, un dizaine de personnes à l’occasion de cette cérémonie inédite de lancement de livres. Parmi eux plus de six auteurs. Ils ont tous rédigé ou co-rédigé l’un des ouvrages qui sont à l’honneur.

C’est pour la première fois au Bénin qu’une seule cérémonie fait l’objet de présentation de six ouvrages à la fois. C’est par le livre « Je veux le changement » de Thomas Boya et Jérôme Carlos qu’a commencé la cérémonie de présentation des différents ouvrages. « Nous avons écrit notre livre pour dire que le Changement ne s’improvise pas, que le changement suit un ordre et fonctionne suivant une loi comme toute chose », a expliqué Thomas Boya. Il est appuyé par Jérôme Carlos qui démontre qu’il est indispensable de parler du concept de « changement » pour permettre aux Béninois  de le réduire à un slogan. « Car, déclare-t-il, le « changement » est un concept aussi vieux que le monde. C’est un phénomène universel qui affecte les êtres et les choses. Nous avons estimé que le changement a accompagné toute l’histoire du Bénin depuis 1960, mais c’est pour la première fois que le mot entre de façon aussi explicite dans le discours politique. Il nous faut donc contribuer à sa mise en Å“uvre ».

L’ouvrage « Je veux le changement » montre que les Béninois ne peuvent réaliser le changement que par la pensée positive. Parlant de pensée positive, il s’agit de l’état dans lequel se met chaque individu pour réaliser ses objectifs. « Si nous voulons le changement, nous devons prendre les dispositions pour le réussir », ajoute Jérôme Carlos. Il est question de connaître à fond ce qu’est le changement afin de donner les moyens, en tenant compte de ses propres prédispositions physiques, morales et intellectuelles pour la réaliser. « Je veux le changement », répond à cela en expliquant d’abord ce qu’est le changement, ensuite comment il s’opère et enfin qui opère le changement et en fonction de quoi.

LES MATHEMATIQUES, UN JEU.
Le second livre « Je veux être matheux » s’adresse aux élèves des classes du premier cycle de l’enseignement secondaire et aux professeurs de mathématiques. C’est un livre qui offre aux élèves de jouir du plaisir de faire les mathématiques. Pour y parvenir, les auteurs de ce livre essaie dans leurs écrits de donner un caractère ludique aux mathématiques. Destiné également aux professeurs de mathématiques qui veulent sortir de la routine pour donner une orientation à l’apprentissage des mathématiques, « Je veux être matheux » est un recueil de 128 problèmes de construction géométriques destiné aux élèves des classes de 6ème, 5ème, 4ème et 3ème. Il permet aux élèves, selon la présentation des auteurs, de se construire des connaissances utiles et transférables en mathématiques et de jouir du plaisir de faire les mathématiques. Il est également destiné aux enseignants pour une plus grande professionnalisation de l’enseignement des mathématiques. Toute personne qui s’intéresse aux mathématiques peut également l’utiliser.

« Je veux être matheux » est le fruit du constat de deux professeurs de mathématiques qui ont constaté, il y a quelques années, le niveau des élèves des cours primaires et secondaires est en baisse de façon inquiétante en mathématiques et en français. Pour aider à réduire cette baisse de niveau en mathématiques, ils ont réalisé cet ouvrage.

RETOUR SUR L’HISTOIRE DE LA TRAITE NEGRIERE.
« La route de l’esclave du Bénin » est le titre du troisième livre présenté à l’occasion par les Editions Tundé. Cet ouvrage est écrit sous la direction de Toussaint Tchitchi. Lors de sa présentation, Bellarmin Codo expliqué que ce document a inédit est fait de plusieurs communications faites une équipe pluridisciplinaire de spécialistes de sciences humaines sur un sujet qui fait l’objet de nombreuses réflexions sur les trois continents qui ont animé la traite des Noirs et le commerce triangulaire. On peut y lire les réflexions de Alexis Adandé sur « L’apport de l’archéologie à l’étude de la traite négrière », de Toussaint Tchitchi sur « L’apport de la toponymie dans la lecture historique de l’esclavage », de Joseph Adandé sur « La traite négrière transatlantique et la question de la réparation » et de Jean Marc Houégbèlo sur « Les enjeux de l’inscription des sites du Bénin sur la liste des patrimoines mondiaux de l’Unesco ».

Les trois autres ouvrages présentés par les Editions Tundé vendredi dernier ont pour titres « Démocratie et développement (essai de philosophie politique) de l’Abbé Jean Koussouhoué, « Introduction à l’étude du droit » de l’ancien garde des sceaux et actuel doyen de la faculté de droit et de sciences politiques de l’Université d’Abomey-Calavi, Dorothé Sossa. Le dernier livre « Evedada (un processus d’apprentissage ludique dans l’aire culturelle ajatado)», co-rédigé par Toussaint Tchitchi et Adam Sounon Nakou, s’intéresse à l’étude d’un jeu qui est commun à plusieurs groupes socio-culturels des départements du Zou, des Collines, du Mono, du Couffo, de l’Ouémé et du Plateau. Il s’agit d’un jeu qui se fait avec des graines  appelées « Evé »  et très connues dans le Sud du Bénin. Depuis des siècles ce jeu existe et fait même l’objet de compétitions dans de nombreux villages. C’est à l’étude de ce jeu d’un intérêt culturel, sociologique, psychologique, historique, linguistique et même économique et politique que les deux auteurs se sont appliqué dans « Evédada ( un processus d’apprentissage ludique dans l’aire culturelle ajatado) ».

ÇA CHANGE !
L’ancien ministre et ancien président de l’Assemblée nationale, Bruno Amoussou, invité à cette cérémonie de présentation des six nouveaux titres des Editions Tundé s’est réjoui de l’évolution qui s’effectue au niveau de la production littéraire et scientifique au Bénin pour en déduire que quelque chose est en train de bouger. « Avec ses livres, déclare-t-il, les auteurs contribue à l’édification de la nation et démentent que nous ne sommes pas que ceux qui consomment sans produire ». Il a invité d’autres à leur emboîter le pas pour que nous puissions « essayer d’arranger notre pays qui est pratiquement corrosif ». En concluant la cérémonie, Alfred Sama, le représentant des Editions Tundé, a annoncé que plus d’une vingtaine de titres sont actuellement en attente d’être édités et seront lancés très prochainement. Aux auteurs qui attendent de Tundé d’éditer le maximum d’ouvrages de chercheurs et d’écrivains béninois, Alfred Sama, a retourné le défi de produire autant que possible des ouvrages de qualité littéraire et scientifique et de laisser Les Editions Tundé faire le reste.

A. P. Virgil HOUESSOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *