.
.

Le triomphe de la vérité

.

Retour sur un parcours : «Il était une fois Bella Bello»


Il y a très exactement trente cinq ans que Bella Bello a quitté ce monde après une courte et riche carrière musicale .Bien des décennies après sa disparition ,la star au chasse mouche reste toujours la figure la plus populaire de la chanson togolaise. « Retour sur un parcours » revient en cette édition sur le mythe que constitue la dame.

C’est au cours de l’année 1945 à tsévié dans le sud du Togo qu’elle a vu le jour .Très tôt elle affiche son penchant pour la chanson. En effet, pendant son parcours scolaire, elle retenait déjà l’attention de ceux qui avaient le bonheur de l’écouter chanter quelques airs populaires de sa région natale. De ce fait, elle a obtenu le surnom de « le rossignol des bois » .

Les fêtes scolaires et de quartiers étaient égayées par sa voix particulière qui commençait à plaire et à séduire ceux qui l’écoutaient .Ses parents étaient tout simplement fiers d’elle .Afin qu’elle puisse mener à bien ses études secondaires, elle se rend à Lomé (la capitale togolaise). Contrairement à Tsévié, Lomé lui offrit beaucoup plus de manifestations culturelles .Elle en profite énormément .Partout ou elle pose sa voix ,c’est l’émotion.

Sa carrière débute réellement lorsqu’elle fait un tour à Abidjan, plus précisément à l’institut national des arts. Elle apprend beaucoup auprès des grands noms de l’époque .

Ne serait €“ce que sept ans de carrière musicale et elle demeure encrée dans la mémoire collective africaine à jamais.
Elle côtoie des célébrités telles que Miriam Makeba ,Manu Dibango ,le roi Pélé, jacques martin€¦Elle prend part à de grands festivals, le succès est total .Avec « Zélié et Rokia », son premier disque sorti en 1969, sa carrière qui a commencé quatre ans plutôt soit en 1965 prend un tournant décisif. Elle compose ses textes se rend en Europe ou elle est invitée sur des plateaux de télé et sur des antennes de radios et participe à de nombreux galas dont celui de l’OCAM à Kinshassa sous les yeux de quatorze chefs d’état africains. A paris ,elle fait preuve de son talent à l’Olympia. Au Brésil ,plus précisément au stade macaréna
de Rio, elle joue devant plus de cent mille personnes et fait la connaissance du roi Pélé. Pour la suite c’est le monde entier qui la reçoit pour des spectacles. Avec « bléwu » ( patience en langue éwe)elle bat tous les records ,lequel titre est l’objet de bon nombre de reprises.

Sur scène ,sa beauté angélique et ses déhanchements coquins électrisent les foules. La dame au chasse-mouche (son seul accessoire sur scène) devient indissociable de sa personne. L’année 1972 est également une année bien heureuse pour elle, car en janvier ,elle se marie avec Théophile Jamier-Levi à Atapkamé au Togo. Le 31 mai de la même année ,elle met au monde Nadia Elsa.
En la personne de Bella Bello ,le Togo a son idole et ne compte pas s’en débarrasser de si tôt. Mais c’est sans compter avec le destin qui peut parfois se révéler tragique. En effet ,le 10 décembre 1973,elle meurt au cours d’un accident de circulation que le commun des togolais a du mal à se l’expliquer.

Le premier hommage que lui a rendu l’Afrique de l’ouest c’est son effigie dont étaient frappés les anciens billets de banque en coupure de 10.000 francs.

Par la suite, le promoteur de Bénin Passion ,Jean Luc Akplogan lui a consacré le volume quatre de la collection bénin passion.
Comme le dit l’autre : €˜’va en paix ,il restera de toi ici une partie €˜’

DU NOUVEAU DANS VOTRE QUOTIDIEN

Désormais retrouvez deux rubriques qui vous présentent la face cachée de nos hommes et femmes publics évoluant dans le show bizness et dans l’Å“uvre du seigneur. Prenez le rendez-vous tous les lundis en semaine avec « Célébrité » et « Dites-nous pasteur » tous les vendredis sous quinzaine « Célébrité » vous êtes artiste chanteur confirmé ,artiste plasticien, vous êtes humoriste émérite, vous êtes producteur d’artistes ou de spectacles.

Nous ambitionnons de vous rencontrer afin de permettre à nos lecteurs de vous découvrir sous un autre angle qui, jusque là est resté inconnu du grand public.

Au cours d’une interview, vous nous parlerez de vous, de vos débuts, de vos ambitions€¦

Pour être l’invité de la rubrique « célébrité » composez le 93 79 10 61.

« Dites-nous pasteur » Vous êtes pasteur, évangéliste, apôtre, missionnaire, bref le seigneur jésus christ utilise puissamment votre humble personne pour accomplir des merveilles. Nous souhaitons vous rencontrer pour un entretien afin que vous nous parliez de votre personne, de votre marche avec le seigneur et si vous avez également un ministère à présenter au grand public ,c’est la lucarne rêvée.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



6 thoughts on “Retour sur un parcours : «Il était une fois Bella Bello»

  1. adjih sendy

    bella bello est et reste une grande figure de la musique mais ossi de louverture de la femme sur la societe. mrci bella bello

  2. amah

    elle a été une amie d’enfance de mon père et j’adore toutes ses chansons en particulier « bléwu » et « ségné »!!! sa fille est magnifique!! c’est une DIVA que le togo a perdu!!! g pense kon devrai organiser un concert en son honneur, avec pleins d’artistes de renom, comme pour celui de myriam makeba!!!!! kan penser vou??
    pourais g avoir les paroles de ses chansons svp???

  3. El Kampeuzo

    J’aime ce que Bella Bellow cette grande dame à fait pour le Togo, moi El Kampeuzo , en tant qu’artiste traditionnelle togolais , je rêve un jour de devenir une vraie diva comme elle. El Kampeuzo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *