.
.

Le triomphe de la vérité

.

Respect du code de la route : Une préoccupation des transporteurs de la COSI


La fédération nationale des travailleurs des transports de la communication du commerce de la construction et d’industrie (FENSTRATRACI) affiliée à la Confédération des Organisations Syndicales Indépendantes (COSI) organise depuis hier jeudi 20 septembre 2007 avec le soutien de la CNV International, un atelier de deux jours sur la thématique du respect du code de la route. L’ouverture officielle de la cérémonie s’est déroulée à la bourse de travail de Cotonou en présence du représentant de la CNV International, du Secrétaire Général de la COSI et des conducteurs de taxi moto.

Les multiples accidents de la route qui s’observent quotidiennement préoccupent à plus d’un titre la COSI et plus particulièrement la Fédération des Transporteurs à elle affiliée. L’atelier de deux jours initié avec le soutien financier de la Solidarité Mondiale /CNV International démontre l’importance du respect du code de la route par les usagers. C’est pourquoi, Bango Christian, Secrétaire général de la Fédération nationale des transports a tenu à remercier les conducteurs de taxi moto et surtout le représentant de la CNV International Uzziel Twagilimana. « Ce séminaire ne finira pas en salle mais elle se poursuivra avec l’organisation d’une quinzaine de sensibilisation, l’élaboration d’un manuel de formation sur la sécurité routière€¦ ». Uzziel Twagilimana, réprésentant de la CNV International a rappelé les liens de coopération qui lient sa structure à la Cosi. C’ est donc depuis deux ans que cette Organisation mondiale travaille avec la Confédération des Organisations Syndicales Indépendantes (COSI) et ce dans plusieurs domaines. « Conscient que le rôle d’une organisation syndicale ne se limite pas à la fonction revendicative et normative, la COSI s’est engagée dans les actions visant à promouvoir sa mission sociale et éducative », a souligné le représentant de la CNV. Il a donc remercié le secrétaire général de la COSI pour la pertinence et l’opportunité du thème du séminaire qui « j’en suis convaincu force l’admiration aussi bien de vos militants que celle de toutes les populations béninoises », a-t-il conclu en réitérant le soutien de la structure qu’il représente aux côtés de la COSI pour sa petite contribution dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des militants.

« Le respect du code de la route, nous le considérons à la COSI-Bénin comme l’une des obligations imprescriptibles, la bréviaire de chaque être humain qui plus est de chaque usager de la route et vous conviendrez avec moi que la cible de ce séminaire que sont les conducteurs de taxi-moto n’est pas un choix au hasard », affirme Georges Kakaï Glèlè, secrétaire général de la COSI. L’importance de ce thème, selon le SG n’est plus à démontrer quand on sait que le respect du code de la route est l’affaire de tout le monde. Après avoir remercié la CNV International, il invite les participants à suivre avec attention les différents thèmes qui seront débattus afin que les accidents de la route diminuent sensiblement sur les routes.

NON A L’EXCLUSION SYNDICALE

Le secrétaire général de la COSI a saisi l’occasion de la tribune de ce séminaire pour lancer un appel à ses camarades syndicalistes,
responsables de confédérations, centrales et unions syndicales pour une lutte concertée contre l’exclusion. La Confédération des Organisations Syndicales Indépendantes (COSI) n’entend pas cautionner l’écartement de certaines centrales ou confédérations des négociations avec le pouvoir sous prétexte que d’autres sont représentatives. Cette façon qui ne facilite pas le vrai dialogue risque d’embraser les syndicats les jours à venir.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *